"She runs Chad", un réseau de femmes entreprenantes et prometteuses - Artiste Tchadienne
Portail de la culture tchadienne
Appelelez-nous : +235 66 60 03 96

“She runs Chad”, un réseau de femmes entreprenantes et prometteuses

She Runs Chad est un collectif de jeune femme entreprenante et dynamique qui œuvre pour l’autonomisation de la femme au Tchad à travers des activités commerciales et sociales. Par leurs leurs initiatives les promotrices du collectif offrent une possibilité d’échanges avec de nouveaux clients, de commercialisation des produits, du showcase une véritable  plateforme qui implique la participation entière des femmes au devenir de leur entreprise.

Deborah Melom Ndjerareou , linguiste de formation.

Après des études supérieures aux Etats-Unis et en Afrique du Sud, elle travailla dans le domaine de l’éducation au Nicaragua et au Tchad. Elle est la fondatrice de DMN Communications, une entreprise de communication offrant des services de traduction/interprétariat et de formation de langues. Cette entreprise créée en 2015, travaille avec des ONG et des compagnies dans la traduction, et l’organisation des cours d’anglais pour les élèves du cycle secondaire. Son amour pour l’enseignement la rend active dans des associations de jeunes tchadiens qui œuvrent pour la promotion de l’éducation dans les milieux défavorisés. Elle est Co-fondatrice de She Runs Chad, un réseau de jeunes femmes entrepreneures au Tchad.

Francine Dannodji Rimgoto, une femme de cœur.

Formée en Marketing et en gestion des Ressources Humaines en Tunisie puis au Sénégal, Francine Dannodji Rimgoto reviens au Tchad avec un master en RH. Elle exerça comme responsable RH dans les entreprises de la place puis avec une organisation humanitaire internationale à Goz-Beida à L’Est du Tchad. Elle a une passion pour les causes sociale et dans cette optique,crea HOPE ( Help Our People) Chad pour venir en aide aux enfants de la rue et les jeunes filles de rue. Elle travaille avec des bénévoles tchadiens dans les réalisations des activités avec les bénéficiaires de HOPE. Elle est aussi Co-fondatrice de She Runs Chad, un réseau de jeunes femmes entrepreneures au Tchad.

Salma Khalil, fondatrice de Zarlinga, atelier de design et d’art tchadien

Graphiste et photoreporter de formation, cette peintre, l’artiste aux multiples pinceaux a créé son entreprise de communication qu’elle a dénommé Zarlinga. C’est dans son siège situé au quartier sabangali qu’elle preste ses activités allant du graphisme, du photoreportage à l’artisanat. Elle vend des tableaux, des bijoux, des sacs, des t-shirts, bref des accessoires de souvenir fabriqués en association avec les femmes de l’Association Culturelle Positive qu’elle coordonne. En créant l’Association Positive, elle fais la promotion de la culture tchadienne  ainsi que l’autonomisation des femmes artistes et artisanes tchadiennes à travers son expertise.

Philomène, fondatrice de l’Institut de beauté mixte BCBG

Son établissement BCBG est réputé être un lieu incontournable pour les shoppings et cosmétiques. L’objectif principal pour la création de cette école est avant tout, la valorisation des petits métiers en général et celui de coiffeur/esthéticien en particulier.

« Ingénieur commerciale de formation, je reste convaincue que l’art du commerce est présent  à tous les niveaux de la société  et évidement les “petits” métiers ont leurs places dans l’économie du pays. Notre école a  récemment ouvert ses portes à un groupe de jeunes filles dans le but d’une  réinsertion professionnelle grâce au projet Goum Fauk et nous continuons à recevoir des demandes d’inscription de jeunes de différents milieux. Notre vision n’est pas que commerciale mais aussi sociale et culturelle à travers nos divers partenariats dans plusieurs activités caritatives et culturelles du pays ». Soutient Philomène

EKANI Elise, nutritionniste et femme d’affaire

Cette jeune dame est nutritionniste de formation est devenue partenaires d’affaire avec la compagnie GREEN WORLD international. Il s’agit d’une entreprise qui excelle dans la promotion des produits naturels de santé fabriqués à base de plantes médicinales. C’est en tant que nutritionniste qu’elle assure fièrement le rôle de distributrice au sein de l’entreprise.

Angélique Ferrari propriétaire d’un bar-restaurant

Agée seulement de 22 ans cette tchadienne a la tête sur les épaules. Au-delà de son établissement dénommé Mistral qu’elle installé dans l’un des quartiers chauds de N’Djamena, le quartier Moursal, Angélique entreprend aussi dans le monde du show biz et du commerce.

Sabine Lady,Fondatrice de ‘Tchadiens en Pagne’

Lors de ses études en Afrique de l’Ouest, Sabine a découvert l’autre vit des pagnes. Son sens de créativité ainsi que son amour pour le design ont forgé en elle cette indéfectible passion. Aujourd’hui elle fabrique des accessoires en pagne créatifs aux designs incroyables avec les tissus de pagne.  Ainsi que la Couture (hommes-femmes-enfants).

« J’ai vu comment les gens valorisent le pagne africain alors  j’ai voulu essayer ici au Tchad d’où la création de ‘Tchadiens en pagne’.  Mon compte Facebook porte le même nom ‘ Tchadiens en pagne’ » renchérit-elle. Sa boutique sera bientôt ouverte au quartier Chagoua non loin de l’Institut de la Francophonie.

Je suis aussi membre fondatrice de l’association des jeune arc-en-cie pour la stabilité sociale en Afrique (AJASSA)  Oeuvré pour la paix,  l unité, la sécurité et le développement de notre Continent a travers la réinsertion sociale de la jeunesse promouvoir la démocratie moderne économique et sociale en garantissant le bien être sociale

Fatimé Souckar Terab, PDG de Khadar Market

Titulaire d’un diplôme en gestion aéronautique à Ethiopian Airline Academy, Fatimé est la Co-Fondatrice et Directrice de l’organisation de la jeunesse Africaine dans l’agroalimentaire « AYA Chad »  Présidente et coordinatrice national du Réseau des Acteurs pour la Production Agricole Bio du Tchad, PDG de Khadar market and Farms.

Elle a commencé sa carrière dans l’industrie aéronautique où elle a démontré un grand sens du dévouement envers l’excellence et la productivité en tant que jeune personne déterminée à tirer le meilleur parti de chaque instant. À 28 ans, elle a déjà accompli beaucoup de choses en raison de son engagement envers l’excellence, la productivité et faire une différence, en particulier dans la vie des gens. Sa plus grande détermination est de mettre fin à la pauvreté et à la faim au Tchad, une force qui la motivée vers l’agroalimentaire car elle croit que c’est le secteur le plus fiable qu’elle peut toucher plus de vies et faire une différence positive même si au Tchad c’est un domaine peu attrayant.

Lonoudji Toudjoum, fondatrice du resto « La Balade des Saveurs »

Cette mère célibataire de quatre enfants  a commencé à vendre la soupe à domicile pendant plusieurs années. Puis, dans un bar de la place que les week-ends. La balade des saveurs s’est concrétisée le 10 février 2017 sur l’avenue Kondol. Cette activité lui permet de mettre des économies à coté et ouvrir une école pour offrir une éducation de qualité à la future génération féminine du Tchad.

Apoline Mianoudji, administratrice et gestionnaire.

Elle exerce ses activités dans la location des matériels de cérémonie comme des chaises, bâches, futs, nattes, ustensiles de cuisines. Parallèlement elle est responsable d’une boutique de mode africaine. Soucieuse de l’éducation des enfants non scolarisés, elle s’est engagée activement dans le sixième arrondissement à les suivre tout en formant aussi les femmes de ménage.

Par Salma Khalil – photo:  Nedjet Modestie

 

Derniers articles

Total visiteurs

  • 1 161 928
  • 108 465