Portail de la culture tchadienne
Appelelez-nous : +235 66 60 03 96

La SENAFET au culturel

Vendredi 1er mars 2019. C’est en présence  de la  Ministre du développement touristique de la culture et de l’artisanat, de la représentante du Ministère de la formation professionnelle et du petit métier, du Représentant de l’Institut Français au Tchad, de la  Promotrice et Coordinatrice de la Senart et de l’Ambassadeur de France au Tchad que l’inauguration de la seconde édition de la SENAFET en art a été déclarée ouverte. Cette cérémonie d’ouverture a eu lieu dans les jardins de l’Institut Français qui accueille en même temps les expositions des objets d’arts et d’artisanats des entrepreneuses tchadiennes.

Cette foire  riche en diversité s’étale également à l’espace Talino Manu et à la maison de la culture durant toutes les périodes du 1er au 8 mars 2019.

Pour la promotrice de cette manifestation culturelle, Senart est un rêve qui s’est progressivement matérialisé grâce à l’implication des partenaires qui n’ont pas hésité à soutenir le projet. C’est ainsi que deux formations professionnelles en entreprenariat féminin et  régis, lumières et sons à la maison de la culture BABA Moustapha ont pu être organisées du 25 février au 7 mars 2019.

Des films réalisés par des femmes ont aussi été projetés au public dans la salle de l’IFT ainsi que des expositions  de portraits photos  d’artistes tchadiennes réalisées par deux photographes d’expressions féminines : Modestie et  Esther.

Sur le jardin de l’Institut des Satnd gérés par des femmes sont installés de part et d’autres accueillant diverses commerces. Parmi les exposantes, nous avons rencontré Mme Modjibaye Nalgana, présidente de la coopérative guidemboh.  Ce groupement valorise une pratique ancestrale qui existe déjà depuis des générations et qui a été transmise de mère en filles. Cette famille de cultivateurs qui vit de la culture et du commerce a décidé de promouvoir le local, notamment les huiles végétales brutes, la fabrication du savon et la teinture.  Cette petite chaine de production est ravitaillée par la région de Mandoul à koumra . Les produits transformés sont exposés dans la boutique de la coopérative à N’Djamena au quartier Paris-Congo. 

Officiellement reconnu en 2010, Guidemboh à pour but de valoriser des produit locaux. Comme le plupart des entreprises locales, ses difficultés résultent de la communication et d’exportation: problème d’emballage des produits cosmétiques,  des contenants et l’impossibilité d’exportation en raison de prix élevés  des colis.

L’Institut Français accueille aussi dans sa médiathèque l’exposition photo “Portraits de Femmes Tchadiennes”, qui illustre le parcours des tchadiennes issus de différents régions et horizons socio-professionnels. Ce projet duquel est né un livre photos et des expositions photo, a été financé par l’Ambassade de France au Tchad et réalisé par Salma Khalil et Aché Coelo respectivement photographe et sociologue-communicatrice. Le travail s’inscrit en faveur de la promotion des droits des femmes, de l’égalité des genres, de la lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes et pour leur inclusion sociale, économique, politique, scolaire et éducative.

Textes & Photos: Salma Khalil

Derniers articles

Total visiteurs

  • 1 255 290
  • 127 145