Portail de la culture tchadienne
Appelelez-nous : +235 66 60 03 96

CHAD MUSIC EXPO, pour une vision positive de la musique au Tchad

 

C’est dans le jardin de l’Institut Français que nous avons rencontré Yannick Drick. Chemise manche longue à rayures, jean, les cheveux précisément éméchés de dread locks courts, ce manager culturel très Dynamique et discret est le promoteur du Salon Chad Music Expo, une initiative culturelle qui vise à favoriser l’essor de l’industrie de la musique tchadienne.

“Aujourd’hui, les musiques qui flambent le plus, sont sans doute les musiques urbaines” nous dit il. Mais pour y arriver, ces artistes qui alimentent actuellement les médias de showbiz ont longtemps travaillé de manière stratégique et dure. C’est à dire soigner leur image d’abord, ensuite produire un clip professionnel puis intégrer le digital parmi leurs moyens de communication. Des valeurs nécessaires à leur émergence. Cela ne va pas s’en dire l’implication des graphistes, des musiciens, des producteurs, des vidéastes, des influenceurs (réseaux sociaux) tous ceux-là qui motorisent l’industrie musicale.

C’est dans cet esprit constructif, que l’Association Chad Art for World a organisé ce salon en vue de réunir les professionnels de la musique tchadienne, des promoteurs culturels en vue d’offrir de nouvelles perspectives à la musique au pays des Saos . Du monde de la culture uni pour définir les défis et les opportunités liés à la mise en œuvre d’une stratégie favorable au décollage de la musique tchadienne.

Proposer des services de perfectionnement professionnel à des musiciens aide non seulement les artistes à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour gérer leur entreprise ou leur carrière mais aussi d’offrir une signature culturelle de leurs pays qu’ils véhiculeront à travers leur travail. L’artiste marchande et promeut sa culture.

Pour que la musique tchadienne puisse décoller, l’implication du pouvoir publique est inéluctable car les Institutions publiquesen représentent un lien précieux entre le monde de la musique et les autorités compétentes. Ils ont le devoir de soutenir la scène musicale et encourager des artistes à démarrer, cultiver leur talent et se fixer des objectifs ambitieux.

De nombreux artistes tchadiens ont déjà presté sur les scènes internationales. Mais au delà de la visibilité que leur travail apporte à leur pays et les atouts qu’elles présentent sur les plans personnel, la musique génère des avantages en termes d’emploi et de développement économique. Elle est également un excellent vecteur de rapprochement social.

Ce salon des professionnels et de l’industrie musicale du Tchad, place sous le haut patronage de Madame la Ministre de la Culture, s’est tenu du 21 au 24 juin 2018. Il s’est déroulé à l’Institut francais du Tchad, au Bar Kirikou et au Sélésao. La conférence-débat sur le thème « Comment créer des passerelles pour exporter la musique tchadienne à l’international » , Un atelier de formation sur le digital, des concerts et du showcase avaient été programme.

 

 

 

 

Derniers articles

Total visiteurs

  • 1 189 322
  • 112 554